terre.d.Islam.free.fr

Assalamou alaikoum wa rahamtoullah wa barakatouhou Hadith: Que celui qui croit en Allah et au jour dernier ne dise que du bien ou se taise. Hadith: Celui qui ne compatit pas au sort des autres se verra privé de la miséricorde divine.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vocabulaire islamique élémentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yasmina
Admin
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 29
Localisation : france
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Vocabulaire islamique élémentaire   Sam 2 Juin - 1:03

AYATOLLAH

(ayat = signe; Allah = Dieu). Littéralement : signe de
Dieu .
Titre de responsables religieux d'une des formes du
shi'isme. Ce sont des savants en sciences islamiques,
seuls interprètes légitimes du Qor'an et de la Loi
islamique.

CHEIKH

Désigne un personnage respectable soit à cause de
son âge (c'est le sens premier du mot), soit à cause
de sa fonction de docteur de la Loi islamique ou
d'enseignant des choses de religion à quelque
niveau que ce soit, soit à cause de son rôle de maître
de confrérie religieuse.

CORAN

Pour les musulmans, c'est le "Livre de la Parole de
Dieu écrit en arabe clair". Dieu l'a "fait descendre"
du 7e ciel par l'ange Gabriel pour qu'il soit remis à
Muhammad chargé de le transmettre tel quel à
l'humanité. Le mot vient d'une racine arabe qui
signifie lire, réciter, proclamer.

FATWA

Opinion ou décision en rapport avec la doctrine ou
le droit religieux qui est promulguée par une autorité
religieuse reconnue par exemple un mufti (voir le
mot Qadi).

FIQH

Jurisprudence élaborée dans les premiers siècles de
l'islam par des docteurs de la Loi à partir des sources
de l'islam : Qor'an, Sunna, Hadith...

HADITH

Tradition orale rapportant des paroles et interprétations, des faits et gestes de Muhammad ou de sescompagnons.

HEGIRE

Exode de Muhammad et de ses compagnons vers
Médine en 622 de l'ère chrétienne, suite aux
persécutions dont ils étaient les victimes à la Mekke.
C'est le point de départ de l'ère musulmane.

IJTIHAD

L'ijtihad officiel est, jusqu'au 11e siècle, l'effort
d'interprétation concrète de la shari'a par des
personnes compétentes habilitées. Sa fermeture
oblige à se référer aux interprétations de cette
époque. Il existe aussi un ijtihad privé concernant les
questions de conscience de chacun.

IMAM

Chez les sunnites, c'est celui qui conduit la prière du
groupe. Chez les shi'ites, ce mot désigne le chef de
la communauté. Le dernier imam n'est pas mort mais
a été "élevé". Il vit caché dans sa communauté,
continue à la guider et reviendra à la fin des temps
rétablir la paix.

IMAN

La foi musulmane. À ne pas confondre avec le mot
précédent.

ISLAM

Substantif d'une forme dérivée de la même racine
"SLM" que le mot "salâm" qui signifie "paix". Il
exprime l'abandon à Dieu et la confiance en Lui. Le
musulman est celui qui se soumet activement à Dieu
comme l'a fait Abraham.

ISLAMISME

Recherche de l'établissement
d'une société
exclusivement musulmane basée sur une conception
stricte et absolue de la shari'a, à l'abri d'influences
extérieures particulièrement celles de l'Occident. Il
s'agit d'un combat politique. Certains islamistes se
contenteront d'une prédication persuasive, d'autres
n'hésiteront pas à utiliser la menace ou la violence
pour imposer ce système. À propos de l'islamisme,
un juge égyptien a écrit : "Dieu voulait que l'islam
fut une religion, les hommes ont voulu en faire une
politique"..

JIHAD

C'est d'abord et principalement l'effort spirituel à
faire pour marcher dans la voie de Dieu . C'est
devenu également, après l'hégire, l'effort que doit
faire la communauté pour se défendre contre ceux
qui l'attaquent jusqu'à ce qu'ils cessent de l'attaquer

KA'ABA

La Maison de Dieu sur terre qui est à la Mekke, au
milieu de la Grande Mosquée. Centre spirituel de
l'islam, elle est le point de convergence de la prière
rituelle de tous les musulmans, le point de
concentration de la conscience musulmane sur la
présence divine. La pierre noire, qui en occupe
l'angle sud-est ne fait l'objet d'aucun culte.

KHALIFE

Successeur, substitut ou lieutenant. C'est le titre de
l'homme qui, sur terre, est représentant de Dieu qui
le charge de gérer la création. Ce fut le titre des
successeurs de Muhammad , comme chefs spirituels
et dirigeants temporels. Après la scission entre
sunnites et shi'ites, ces derniers furent dirigés par des
Imams(voir ce mot).

MOSQUEE

Le lieu de la prosternation. Ce n'est pas un Temple,
mais un lieu de rassemblement, de rencontre. On
peut s'y réunir pour la prière rituelle, pour lire ou
étudier le Qor'an. Leschefs de famille ou ceux qui le
désirent sont invités à s'y rassembler le vendredi à
l'heure de la prière rituelle du milieu du jour. Enplus
de la prière, on y entend le prêche de l'imam ou de
son remplaçant et on y échange sur les questions
concernant la communauté.

QADI

Juge pour ce qui concerne les questions religieuses.
Ses décisions sont exécutoires et définitives. Le
MUFTI est soit un juriste assistant d'un Qadi, soit
même un Qadi. Il a le pouvoir de promulguer des
fatwas.

QIBLA

La direction du Temple de la Ka'aba vers laquelle les
musulmans se tournent pour faire la prière rituelle.
Dans les mosquées, elle est indiquée par une niche
appelée Mihrâb.

SHAHADA

La confession de foi islamique par laquelle on
adhère ou on confirme son adhésion à l'islam.
"J'atteste qu'il n'y a de divinité que Dieu et j'atteste
que Muhammad est l'envoyé de Dieu ."

SHARI'A

Dans un contexte religieux ce mot signifie la voie
(de Dieu ). C'est La Loi de Dieu révélée dans le
Qor'an et explicitée par la Sunna, les Hadiths et les
commentaires autorisés des différentes écoles
d'interprétation.

SUNNA
La tradition orale, c'est-à-dire, avant tout, les paroles,
les actes et les silences de Muhammad donnés en
exemple : ce qu'il a approuvé ou désapprouvé, ce
qu'il a évité de faire. On y trouve également les
opinions qu'il a été amené à manifester sur les
décisions et comportements de tiers. Il arrive même
que la Sunna prévaut sur le Qor'an. Tel est le cas du
nombre de prières rituelles quotidiennes que doit
faire le musulman.

TARIQA

On peut traduire ce mot par "voie", "moyen",
"méthode". Nom donné aux confréries mystiques
dans l'islam. Elle est une recherche de l'union à
Dieu en utilisant des "techniques spirituelles" sous la
conduite d'un maître initié qui porte le titre de
Cheikh.

'ULEMA

Docteurs de la Loi islamique, ce sont tous les
musulmans qui font autorité en matière de sciences
religieuses : tels sont les Qadis, les professeurs
d'universités islamiques et les imams sortis de ces
universités.

'UMMA

La communauté musulmane universelle, à condition
d'entendre cette expression au sens très large de
l'ensemble des musulmans. Aucune comparaison
n'est possible avec la notion d'Eglise ou de
communauté ecclésiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre.d.islam.free.fr/
 
Vocabulaire islamique élémentaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vocabulaire islamique {G-L]
» Vocabulaire islamique [A-F]
» Vocabulaire islamique [M-R]
» Vocabulaire de base - 83 pages (pour débutant)
» Vocabulaire anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
terre.d.Islam.free.fr :: Vocabulaire...-
Sauter vers: